Laboratoires de thÉorie et d'histoire LTH1 - LTH2


Accord de participation

 

Abords de monuments. Vers la définition de périmètres de protection

Dans cet accord de participation avec le Service de l'aménagement du territoire et la Section des monuments et sites du canton de Vaud, le LTH a proposé une méthodologie pour la protection des abords des monuments, sous forme de périmètres de protection à trois niveaux.

 

Accord de participation avec le Département des Infrastructures du canton de Vaud, Service de l’Aménagement du Territoire (SAT) et le Service des Bâtiments, Monuments et Archéologie, Section des monuments et sites (SBMA/MS).

 


Publication:

«Abords de monuments. Vers la définition de périmètres de protection», EPFL-ENAC-IA-LTH, Lausanne, novembre 2002, 142 p.

 

Groupe de travail:
Bruno Marchand, professeur
Pierre Lauper, assistant
Groupe de suivi:
Christine von Büren, SBMA/MS
Eric Teysseire, SBMA/MS
Hubert Silvain, SAT


«La Section monuments et sites du Service des Bâtiments, Monuments et Archéologie du canton de Vaud est régulièrement confrontée à des dossiers concernant des objets situés à proximité d’un monument.

L’appréciation du cas est dès lors conditionnée non seulement par l’appréciation de la qualité propre du projet, analysée sous l’angle historique et architectural, mais aussi par sa relation au contexte en général – l’insertion d’un ensemble constitué, par exemple – et au monument en particulier.»

Table des matières:

  1. Introduction et objectif
  2. Abords de monuments: vers une nouvelle définition du périmètre de protection?

    La protection des abords de monuments: l’exemple français
    La situation dans quelques cantons suisses
  3. Plaidoyer pour une méthode hybride

    Approche visuelle, picturale et paysagère
    Approche historique et morphologique
    Approche “légale”
  4. A la recherche de l’opérationnalité: principe des couches d’appartenance et cahier des charges
  5. Etude de cas

    Choix du corpus
    Les cas:
    Le domaine de Choisi à Bursinel
    L’église de Goumoëns-la-Ville
    Le prieuré de Saint-Sulpice
    Le château de Vufflens-le-Château
    L’église de Cossonay
    De la pertinence de la méthode
  6. Notes sur l’adoption (ou non) d’un instrument légal spécifique
  7. Bibliographie et références

Un dossier annexe complète ce travail. Il traite des outils et des processus administratifs de protection du patrimoine dans différents cantons suisses (Berne, Fribourg, Genève, Neuchâtel et Vaud) ainsi qu’en France.

Domaines d'activité de l'AIC

  • Théorie critique architecturale et urbaine
  • Formation spatiale dans l'architecture contemporaine
  • Typologie d'édifices publics
  • Ville et territoire urbanisé et développement durable
  • Structure d'accueil et développement durable
  •  
  •  

Contacts

Laboratoire de théorie et d'histoire 1 - LTH1

BP 4145 (Bâtiment BP)
Station 16
CH-1005 Lausanne

Professeur
: Jacques Lucan
Secrétariat :
Pascale Luck - Tél. 021 693 93 43


Laboratoire de théorie et d'histoire 2 - LTH2
BP 4145 (Bâtiment BP)
Station 16
CH-1005 Lausanne

Professeur : Bruno Marchand
Secrétariat :
Catherine Gonin
- Tél. 021 693 32 13