Laboratoires de thÉorie et d'histoire LTH1 - LTH2


Axe de recherche du LTH2

La théorie architecturale et urbaine dans la deuxième moitié du XXe siècle

Un cas particulier: la Suisse romande

Bruno Marchand, professeur

Le contexte de la deuxième moitié du XXe siècle en Suisse romande se caractérise par une complexité propre aux changements de cette période de forte croissance économique: l’apparition d’un contrôle étatique dans l’aménagement du territoire et l’urbanisme, l’expansion et la rationalisation du marché immobilier, le transfert des compétences des architectes à des équipes composées aussi d’ingénieurs et de promoteurs, la dépendance aux normes de production des entreprises de préfabrication, enfin la création d’ensembles et de cités-satellites dans la périphérie des villes, en réponse à la crise du logement découlant de l’accroissement démographique et de la diminution de la taille des ménages.

Parallèlement, nous assistons à l’émergence d’une génération d’architectes et d’ingénieurs qui affiche une ouverture aux modèles architecturaux et aux œuvres protagonistes de la scène internationale, davantage diffusés par le biais des expositions, par l’élargissement considérable du spectre de revues spécialisées, par l’accroissement du nombre de voyages et par l’accentuation des réseaux d’échanges personnels, institutionnels ou académiques.

La recherche tente de saisir cette complexité en approfondissant les caractéristiques propres des disciplines architecturale et urbaine et en tissant des liens avec le contexte international. Elle sonde le contexte local dans lequel se situent les œuvres marquantes de cette période tout en accordant une attention particulière aux réseaux d’influence émanant d’autres pays et d’autres cultures.

Ponctuée par des travaux monographiques, la recherche s’oriente vers deux champs principaux:
- d’une part, la problématique du logement, qui demeure au centre des préoccupations des architectes et qui prend une ampleur inédite face aux impératifs du nombre et de la création du logement de masse. Nous partons ainsi de l’hypothèse que cette problématique a donné lieu à l’adoption de nouveaux paradigmes, souvent inspirés des modèles des grands maîtres mais dont la qualité réside aussi dans la prise en compte des conditions locales;
- d’autre part, la problématique de l’architecture du territoire. Nous faisons ainsi l’hypothèse que la dimension territoriale va avoir des incidences sur la théorie et la pratique des architectes et des ingénieurs.

Domaines d'activité des LTH

  • Composition architecturale
    Théorie de l'architecture
  • Histoire de l'architecture
  • Théorie architecturale et urbaine
  • Typologie d'édifices publics
  • Compréhension de la conception et de la construction de l'objet architectural

Contacts

Laboratoire de théorie et d'histoire 1 - LTH1

BP 4145 (Bâtiment BP)
Station 16
CH-1005 Lausanne

Professeur
: Jacques Lucan
Secrétariat :
Pascale Luck - Tél. 021 693 93 43


Laboratoire de théorie et d'histoire 2 - LTH2
BP 4145 (Bâtiment BP)
Station 16
CH-1005 Lausanne

Professeur : Bruno Marchand
Secrétariat :
Catherine Gonin
- Tél. 021 693 32 13