Laboratoires de thÉorie et d'histoire LTH1 - LTH2


Axe de recherche du LTH2

L’architecture du territoire, infrastructures et ouvrages d’art

Mots-clés: théorie et histoire; architecture du territoire, ingénierie et paysage.

Dès la fin des années 1940 s’impose la nécessité de planifier et de coordonner l’implantation des activités humaines dans le territoire. Les architectes et les ingénieurs prennent ainsi conscience de la difficulté de cerner les incidences de la croissance économique et démographique sur la configuration du territoire et du besoin d’apprécier les impacts de ces changements dans leur propre discipline. Parmi les conséquences de cette nouvelle situation, on peut citer l’avènement de groupes d’architectes préoccupés par des questions d’urbanisme et de gestion territoriale et, chez les ingénieurs, la prise en compte de paramètres essentiels, comme le paysage, dans la conception d’ouvrages d’art.

La recherche s’attache à cerner ces questions à partir de trois axes d’études monographiques:

- Le Groupe Onze, association de jeunes architectes genevois qui, réunis par des affinités de pensée et probablement par réaction contre les orientations beaux-arts de l’Ecole d’Architecture de Genève, réactualisent les principes de l’architecture rationaliste des années 1920 et 1930. Ils constituent ainsi un groupe d’étude qui, à travers des séminaires hebdomadaires et l’attribution de missions spécifiques, s’attache à développer une méthodologie critique, notamment dans les domaines de la planification, de l’urbanisme, de la préfabrication et de la coordination modulaire. La démarche est de nature scientifique et présuppose une approche multidisciplinaire. Le développement de Genève est ainsi planifié à partir de l’analyse des besoins respectifs de toutes les activités humaines, ceci par réaction envers une approche sectorielle de l’aménagement qui se limiterait à prendre en considération la logique propre à la circulation automobile.

- L’APA.URBAL (Association pour l’aménagement urbain et rural du bassin lémanique), association d’architectes lausannois qui, influencés par les idées progressistes de l’architecte Max Frisch, conçoivent un projet intitulé “Exnal”. Ils préconisent une connexion entre l’Expo et le thème de l’aménagement du territoire et définissent les grands principes de la réalisation de trois secteurs, agricole, industriel et résidentiel, reliés par des voies de communication, à l’intérieur du triangle Lausanne-Bussigny-Morges. Ce projet, qui a eu la caution de Le Corbusier, a créé les bases de l’avènement de la discipline de l’aménagement du territoire en Suisse romande.

- Alexandre Sarrasin, ingénieur civil né à Saint-Maurice, est un des premiers Valaisans diplômés de l’Ecole Polytechnique de Zurich dans sa spécialité. En 1921, trois ans après l’obtention de son diplôme, il ouvre un bureau d’étude à Lausanne et un autre à Bruxelles. En possession d’un bagage théorique important dans le béton armé, acquis durant sa formation zurichoise, Sarrasin se spécialisera dans ce matériau. Dans la construction d’ouvrages d’art, le béton armé remplacera peu à peu le métal et la maçonnerie de pierre. Une plus grande durabilité par rapport au métal et une résistance permettant des structures plus légères que la construction en pierre ont fait du béton armé le matériau du XXe siècle, particulièrement en Suisse où l’on doit importer l’acier.

En Valais, où Sarrasin construira de nombreux ponts, comme ceux sur le Rhône du Branson (1925), de Dorénaz (1933), celui du Gueuroz sur les Gorges du Trient (1933-1934) ou encore le viaduc de Sembrancher (1953), le béton armé transformera l’aspect du paysage et le regard qu’on lui porte, à une époque où ce canton connaît une profonde transformation économique et sociale. La construction des grands barrages, l’industrialisation, le développement du tourisme vont ouvrir les vallées latérales où la modernité des ouvrages de Sarrasin s’imposera par la nécessité et le pragmatisme. Concernant ce dernier axe, voir également doctorats.

Domaines d'activité des LTH

  • Composition architecturale
    Théorie de l'architecture
  • Histoire de l'architecture
  • Théorie architecturale et urbaine
  • Typologie d'édifices publics
  • Compréhension de la conception et de la construction de l'objet architectural

Contacts

Laboratoire de théorie et d'histoire 1 - LTH1

BP 4145 (Bâtiment BP)
Station 16
CH-1005 Lausanne

Professeur
: Jacques Lucan
Secrétariat :
Pascale Luck - Tél. 021 693 93 43


Laboratoire de théorie et d'histoire 2 - LTH2
BP 4145 (Bâtiment BP)
Station 16
CH-1005 Lausanne

Professeur : Bruno Marchand
Secrétariat :
Catherine Gonin
- Tél. 021 693 32 13